Tirs obligatoires

Le 16 mars 2020, le Conseil fédéral a qualifié la situation en Suisse de situation extraordinaire au sens de la loi sur les épidémies. Il a interdit toutes les manifestations publiques ou privées, y compris les événements sportifs et les activités associatives. Les activités des sociétés de tir sont donc également concernées.

En raison du caractère imprévisible de l’évolution de la situation sur le front du COVID-19 et d’éventuels problèmes de mise en œuvre, le chef de l’Armée, en accord avec la Fédération sportive suisse de tir (FST), a décidé ce qui suit pour l’Armée suisse :

Le tir obligatoire hors du service 2020 (programme obligatoire) pour les militaires astreints au tir obligatoire est suspendu.

Ceux-ci n’ont donc plus l’obligation d’accomplir le programme obligatoire. Une participation à titre volontaire reste toutefois possible. Par conséquent, les cours pour retardataires et pour restés n’auront pas lieu en 2020.

Acquisition de l’arme en propriété

Le délai pour l’organisation du programme obligatoire a été prolongé jusqu’au 30 septembre 2020. En outre, la Fédération sportive suisse de tir (FST) a décidé que le tir en campagne pouvait être organisé jusqu’au 30 septembre 2020 à différentes dates en tant qu’événement de société.

Ainsi, malgré les mesures prises, il devrait rester possible d’accomplir les deux programmes obligatoires et les deux tirs en campagne requis au cours des trois dernières années, si vous souhaitez conserver en toute propriété votre arme personnelle après la fin du service.

25 mai 2020 de 17h00 à 19h00
29 août 2020 de 09h00 à 12h00

Les tirs obligatoires doivent toujours être effectués jusqu’au 31 août.

En 2020, les militaires suivants seront astreints au tir obligatoire:

les soldats, les appointés, les caporaux, les sergents, les sergents-chefs et les officiers subalternes (lt/plt) qui ont accompli leur école de recrues en 2019 ou avant.

Les officiers subalternes peuvent choisir entre le programme obligatoire à 300 mètres (F ass) et celui à 25 mètres (pistolet). S’ils échouent au tir obligatoire à 25 mètres, ils doivent accomplir le programme obligatoire à 300 mètres.

Le tir obligatoire dure jusqu’à l’année précédant celle de la libération des obligations militaires, mais au plus tard jusqu’à la fin de l’année au cours de laquelle le militaire atteint l’âge de 34 ans.

Les militaires qui seront licenciés en 2020 ne sont plus astreints au tir obligatoire. 

Les militaires licenciés de l’armeé dès 2020, qui souhaitent conserver leur arme personnelle (F ass) en toute propriété, doivent avoir accompli au moins deux fois le programme obligatoire et le tir en campagne au cours des trois derniers années.

Pour tout renseignement concernant le tir obligatoire, vous voudrez bien vous adresser à l’autorité militaire cantonale de votre domicile. 

Dates

Tirs obligatoires: Les tirs obligatoires peuvent toujours être effectués jusqu’au 31 août. Le militaire astreint au tir qui n’a pas réussi le tir obligatoire peut répéter tout le programme obligatoire, avec des munitions à acheter, deux fois au maximum, soit le même jour, soit un autre jour. La répétition du tir doit avoir lieu dans la même société de tir.

Cours pour retardataires: Les militaires astreints au tir qui n’ont pas effectué le programme obligatoire ou qui n’ont pas tiré dans une société de tir conformément aux prescriptions sont convoqués au moyen de l’annonce officielle des cantons à un cours pour retardataires.
Les données sont toujours disponibles dès le mois de septembre.

Programme

  • 5 coups: coup par coup, sur cible A5
  • 5 coups: coup par coup, sur cible B4
  • 1 x 2 coups: feu de vitesse, sur cible B4
  • 1 x 3 coups: feu de vitesse, sur cible B4
  • 1 x 5 coups: feu de vitesse, sur cible B4

Les tirs obligatoires sont considérés comme réussis lorsque le militaire astreint au tir:

  • a obtenu un minimum de 42 points et
  • n’a pas obtenu plus de trois zéros.

A prendre avec soi

Pour accomplir ses tirs obligatoires, il faut prendre avec soi:

  • Le courrier de convocation avec les étiquettes autocollantes
  • Le livret de service
  • Le livret de tir ou le livret de performances militaire
  • La pièce d’identité officielle
  • L’arme de service personnelle avec la trousse de nettoyage
  • La protection d’ouïe personnelle

Droit aux prestations

Tous les militaires qui sont encore incorporés ont droit aux prestations jusqu’à leur année de licenciement (y compris cette dernière).